Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En quinze ans, les organismes génétiquement modifiés ont profondément bouleversé les habitudes de production dans le monde agricole.
Des firmes agrochimiques, à l’instar de Monsanto, ont donné naissance à des variétés de soja et de maïs, plus résistantes aux pesticides.
Pour autant, des effets secondaires sont constatés par les éleveurs et agriculteurs.
Au Danemark, où la quasi-totalité des animaux d’élevage est nourrie au soja transgénique, les éleveurs de cochon ont vu apparaître un mal nouveau, la mort jaune, une maladie gastrique qui tue 30% des bêtes.
En Argentine, la culture transgénique a permis d’augmenter de 65% de la surface cultivable.
Les riverains de ces exploitations dénoncent une pollution massive issue des pesticides.

Bientôt dans votre assiette (de gré ou de force) un reportage de Spécial investigation (Canal+)
Réalisateur : Nicolas Bourgouin - Documentaire, Informations

Round-up : Aidez nous à interdire ce poiSon d'avril !

En ce premier avril, certaines traditions ne doivent pas se perdre.

Nous avons donc décidé de fêter à notre manière le poisson d'avril... Le Round-up, l'un des pesticides les plus utilisés en France, pollue notre air, notre eau, notre alimentation, notre santé.

Agir pour l’Environnement a donc décidé de « polluer » le site internet de round-up.

Le Roundup, dont la substance active est le glyphosate, vient d'être classé par l'Organisation Mondiale de la Santé, comme "cancérigène probable pour l'Homme".

Aidez-nous à interdire, le Roundup, ce poiSon d'avril en signant la pétition initiée par Agir pour l'Environnement.

SIGNEZ la pétition

Pourquoi cette pétition ?

L’Organisation Mondiale de la Santé vient de classer cinq pesticides, dont le célèbre « glyphosate », substance active du Roundup, comme « cancérigène probable pour l’Homme ».

Commercialisé par la multinationale Monsanto, le Roundup est un herbicide total. Plus de 80% des organismes génétiquement modifiés sont des plantes résistantes au glyphosate. Glyphosate et OGM sont donc les deux faces d’une même pièce.

La décision de l’OMS n’est pourtant pas une surprise :

  • En effet, les études menées par le professeur Gilles-Eric Séralini ont démontré, dès 2012, les effets génotoxiques du Roundup sur des rats exposés.
  • En 1985, l’Agence de protection de l’environnement des Etats-Unis avait déjà classé le glyphosate comme « cancérigène possible » avant de se dédire, vraisemblablement sous l’effet d’un lobbying intense des géants de l’agrochimie…
  • De fait, le glyphosate est présent dans plus de 750 produits utilisés en agriculture et vendus massivement en jardinerie.
  • Chaque année, la France épand plus de 8000 tonnes de glyphosate, contaminant les eaux de surface et nappes phréatiques.
  • Jardiniers amateurs et agriculteurs sont les plus exposés et présentent un risque de développer des cancers du sang (lymphome non hodgkinien). Le désherbant phare de Monsanto semble également induire sur des animaux des dommages chromosomiques, des cancers de la peau ou encore des cancers du tube rénal.

    Face à ces signaux d’alerte répétés, les ministres de la Santé, de l’Agriculture et de l’Ecologie doivent agir avec rapidité pour limiter l’exposition des agriculteurs, des jardiniers amateurs et des populations riveraines des espaces traités.

    Sans attendre d’hypothétiques nouvelles études, le gouvernement doit interdire la commercialisation et l’épandage des pesticides incriminés par l’Organisation Mondiale de la Santé.

VIDEO CHOC : Bientôt dans votre assiette (de gré ou de force) !
Tag(s) : #CHOC & SCANDALE