Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La scène remonte au 16 avril 2011. Dans une rame d'un train de banlieue, gare du Nord à Paris, trois jeunes âgés de 17 à 19 ans tentent de voler un passager en le menaçant avec un couteau. Sébastien, un policier qui rentrait chez lui après le service, intervient. Il sort son arme de service et leur dit d'arrêter. Les trois individus se rebellent, l'insultent, le menacent et le frappent, si bien qu'il tire sur l'un d'eux, qui est blessé au bas ventre.

"Il tire un premier coup de feu au sol pour tenter d'intimider, ça n'a absolument aucun effet et donc il est obligé de tirer un deuxième coup de feu dans l'individu qui lui fait face et qui est en train de le bombarder de coups de poing", explique à BFMTV son avocat, Laurent-Franck Lienard.

"Il s'est fait tirer dessus comme un chien"

La scène ne se termine pas là pour autant. Au lieu de s’enfuir, les jeunes reviennent dans la rame. Le policier tire l'alarme et tente d'appeler les secours avec son portable. Les deux autres individus le frappent puis lui volent son arme. Sébastien s'enfuit, l'autre lui tire dessus, il est blessé.

Sur les images de vidéosurveillance que BFMTV a pu se procurer, on voit l'un des agresseurs dérober le pistolet et mettre en joug le policier. Il lui tire dans le dos. Le gardien de la paix reçoit alors une balle dans la fesse.

"Il s'est fait tirer dessus comme un chien. Il a dû sa survie à beaucoup beaucoup de chance", estime Laurent-Franck Lienard.

Les renforts arriveront dans les instants qui suivent et les trois jeunes seront vite arrêtés. Ils comparaissent mardi pour violence sur un policier et pour l’un d’entre eux tentative de meurtre.

#Police #Agression #Rer

#Police #Agression #Rer

Tag(s) : #FEODALITE & SOCIETE, #VIOLENCE, #POLICE